ERNMT / ESRIS : l'état des risques naturels .

Qu'est ce qu'un ERNMT / ESRIS ?

L’État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques est un diagnostic immobilier.
Ce document sert à protéger les personnes en les informant sur les risques encourus dans une localité précise ( inondation, mouvement de terrain, séisme, avalanche... ).
Ce document comporte des cartes qui permettent de situer le bien par rapport aux risques.
Tous les biens immobiliers vendus ou loués doivent faire l’objet d’un ERNMT.
Attention, ce diagnostic est valable 6 mois. Depuis le 1er janvier 2018, l’ERNMT a fait place à l’État des Servitudes « Risques » et d’Information sur les Sols (ESRIS).

Commander un ERNMT / ESRIS EN ligne

Grâce au site « ERNMT OFFICIEL », obtenez instantanément votre ERNMT / ESRIS conforme à la législation !

Nous sommes le seul site capable de vous livrer votre État des Servitudes « Risques » et d’Information sur les Sols (ESRIS) instantanément, 24h/ 24 et 7j/7. De plus, la conception de votre ERNMT / ESRIS est automatique.
Enfin, les documents que nous fournissons sont complets, aux normes, rééditables gratuitement et assurés

QUE SE PASSE T-IL APRÈS LA COMMANDE DE L’ERNMT / ESRIS ?

D’abord, une fois la commande validée, nous créons un document sur mesure en fonction de l’adresse transmise et des données cadastrales reçues.
Ensuite, nous sauvegardons et nous stockons l’ERNMT / ESRIS sur votre espace personnel. Vous pouvez télécharger votre ERNMT / ESRIS ou le renouveler quand vous le souhaitez et gratuitement.
Enfin, vous recevrez, dans votre boîte mail, une copie de votre ESRIS, un reçu de votre paiement et une facture. Le document que vous recevez est complet, vous pouvez le transmettre directement.

VALIDITÉ DE VOTRE ERNMT / ESRIS

Pour que votre ESRIS (ex ERNMT) soit valide, il doit être accompagné de tous les documents auxquels il se réfère.
Parmi les documents à joindre, on retrouve les cartes et les fiches synthétiques.
En plus de ces documents, d’autres pièces sont à joindre au dossier ESRIS.
Premièrement, les arrêtés de type « Catastrophe Naturelle » qui auraient éventuellement été reconnus sur la commune. Deuxièmement, toutes les déclarations précédentes de sinistres relatifs à l’adresse concernée.