Documentation sur l'ERNMT à aix-en-provence.

La ville de aix-en-provence recense 141 438 personnes.
Le code INSEE de la ville de aix-en-provence est le 13001

Etablir un ERNMT (anciennement ERNT) à aix-en-provence

Les risques liés la ville de aix-en-provence sont listés dans le dossier communal de votre ville.

Les risques listés à aix-en-provence

L’ERNMT pour aix-en-provence va refléter les risques concernant votre bien immobilier. Lorsque vous commandez votre État des Risques naturels et technologiques pour aix-en-provence (anciennement abrégé ERNT), vous devriez retrouver certains des risques listés ci-dessous:

  • Feu de forêt
  • Inondation
  • Mouvement de terrain - Affaissements et effondrements liés aux cavités souterraines (hors mines)
  • Mouvement de terrain - Eboulement, chutes de pierres et de blocs
  • Mouvement de terrain - Tassements différentiels
  • Rupture de barrage
  • Séisme
  • Transport de marchandises dangereuses

Détails des risques les plus courants à Aix-en-Provence:

Ces risques entrainent l'edition obligatoire d'un ERNMT

L’objectif de l'informations préventive est de connaître les risques majeurs auxquels on peut être exposé, soumis. Informer sur les phénomènes passés ou prévisibles, leurs conséquences et les précautions pour s’en protéger et en réduire les dégats, pour être ainsi moins vulnérable.
Cette double information est complémentaire des autres dispositifs communaux ou départementaux : Document d’Information Communal sur les risques Majeurs, Dossier Départemental sur les Risques Majeurs, réunions publiques,affichages des risques, repère des Plus Hautes Eaux Connues, ...
L’information aide à la culture du risque. Elle s’inscrit dans une politique globale de gestion des risques conforme à la stratégie nationale du développement durable.

Inondations

Le risque d’inondation représente un risque majeur sur une grande partie du territoire français. En effet, les villes et villages sont très fréquemment construits à proximité des différents cours d’eau. Or, la survenue d’une inondation peut mettre en danger votre sécurité et celle de vos proches, et causer des dégâts considérables à votre domicile. C’est pourquoi il est indispensable, si vous êtes situé en zone inondable, d’être en tout temps préparé à affronter cet aléa. Vous devez être en mesure d’intervenir pour protéger la vie des personnes, et pour mettre en sécurité vos biens. Pour cela, il est indispensable d’acquérir une conscience du risque et de ses conséquences. Vous devez aussi connaître l es moyens d’information appropriés en cas de danger inondations (par exemple, le site Vigicrues), et vous approprier les gestes salvateurs.

Mouvement de terrain

Le risque de mouvements de terrain concerne 7 000 communes en France sur les 36 000 que compte le pays. De par le monde, ils provoquent chaque année la mort d’environ 800 à 1 000 personnes en moyenne. Ils engendrent également des dégâts de très grande ampleur et des préjudices économiques substantiels.

Les mouvements de terrain regroupent divers phénomènes de forme diverse, dus à des causes différentes. Ils ont en commun d’impliquer un mouvement plus ou moins brutal du sol ou du sous-sol, dû à une cause naturelle ou anthropique (c’est-à-dire causée par l’homme). L’ampleur du volume de terrain déplacé peut aller de quelques mètres cubes à quelques millions de mètres cubes pour les grands glissements de terrain dus à des pluies. Ce mouvement peut se produire à raison de quelques millimètres par an seulement ou bien être très rapide (quelques centaines de mètres par jour).

On dénombre parmi les grandes « formes » de mouvements de terrain :
  • Les tassements et affaissements : en effet, certains sols peuvent se tasser sous l'effet d’une charge supplémentaire en raison d’une construction ou d’un remblai, ou en raison de l’assèchement du terrain par drainage ou pompage.
  • Le gonflement / retrait des argiles : certains terrains argileux sont susceptibles de voir leur volume varier grandement en fonction de la variation de la quantité d'eau qu’il contient : il gonfle en période humide et se tasse en période sèche.
  • Les glissements de terrain se produisent généralement en situation de forte saturation des sols en eau. Ils peuvent mobiliser des volumes considérables de terrain, qui se déplacent le long d'une pente.
  • Les effondrements de cavités souterraines : une cavité souterraine, qu’elle soit naturelle ou artificielle (comme les carrières, mines et autres ouvrages souterrains) peuvent évoluer spontanément et entraîner l'effondrement du toit de la cavité. En surface, on observe alors une dépression généralement de forme circulaire, voire un affleurement de la cavité.
  • Les écroulements et chutes de blocs : le long des falaises et versants rocheux, on peut observer la chute de pierres, de blocs (de plus grande dimension) voir des écroulements en masse de volumes de terre et pierres pouvant atteindre plusieurs millions de m3. Dans ce dernier cas, les matériaux peuvent s'écouler à grande vitesse sur une très grande distance.
  • Les coulées boueuses et torrentielles sont le transport de matériaux plus ou moins fluide en raison d’un grand afflux d’eau, par exemple dans un torrent en crue pour la coulée torrentielle.
  • L'érosion littorale enfin, affecte tout autant les côtes rocheuses, soumises aux glissements et effondrements de falaise, que les côtes sableuses soumises elles à la lente érosion par les vagues et les courants marins.
Il est hélas difficile d’anticiper les mouvements de terrain et leurs dommages. C’est pourquoi la gestion de ce risque doit passer par la prévention : dispositions de constructions particulières, comblement de cavités souterraines, information des populations, surveillance. Des mesures de protection peuvent aussi être prises : drainage du sol, mise en place d’ouvrages d’arrêts des chutes, végétalisation...

Incendies de forêt

Chaque année, et plus particulièrement en été, les incendies de forêt causent en France de nombreux dégâts. Or, la population ne mesure pas toujours les risques et ne sait pas quel comportement adopter.

En France, 6 000 communes sont concernées par le risque incendie de forêt, soit une commune sur 6 en moyenne.

Généralement, les incendies de forêt se produisent dans la trentaine de départements situés au sud d’une ligne entre La Rochelle et Briançon : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ariège, Aude, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Charente, Charente-Maritime, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Deux-Sèvres, Dordogne, Drôme, Gard, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Hérault, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vienne.

Et bien entendu, l’été est la saison privilégiée de survenue des incendies. Toutefois, avec la sécheresse, les incendies peuvent également se produire en hiver, avoir une ampleur et une intensité inhabituelles, et se produire dans des régions ou à des altitudes inhabituelles.

Le comportement du feu est largement déterminé par 3 facteurs principaux : la météorologie (en particulier le vent), la végétation (en particulier son degré de sécheresse) et enfin la topographie des lieux une pente attise un feu comme le ferait le vent)

Un feu se propage de 3 manières différentes : par contact direct, par rayonnement et embrasement simultané de la végétation, par projection c’est-à-dire par transport par les airs d’éléments incandescent.

Précautions à observer : parmi les précautions élémentaires figure le débroussaillement rigoureux et régulier des pourtours de son habitation. On peut trouver sur internet des consignes générales de débroussaillement. Mais il convient de se conformer exactement aux préconisations du plan de prévention des risques naturels incendie de forêt (PPRIF) de votre commune, si elle en possède un. Le but du débroussaillement est de créer une discontinuité du couvert végétal. Même s’il n’empêche pas le feu de traverser une propriété, il réduit fortement l’intensité du feu et les dégâts occasionnés. Outre la possible sanction du feu, le non-respect de l’obligation de débroussailler constitue une infraction sanctionnée par une contravention.

Généralités sur l'ERNMT à Aix-en-Provence et dans toute la France:

Toutes les transactions immobilières entrainent l'obligation de l'édition d'un ERNMT.

Ainsi, lors de l'achat, de la vente ou de la location d'un bien immobilier, les bailleurs ou les vendeurs, quel qu'il soit, doivent fournir l'ensemble des documents qui constituent le dossier d' état des risques naturels et technologiques.

L’état des risques signé est valable 6 mois. ERNMT Officiel vous propose le renouvellement de vos ERNMT gratuitement !
Seul le cas de renouvellement d'un contrat de location ne nécessite pas la réactualisation de l'ERNMT.

Etablir un ERNMT à Aix-en-Provence

Carte de aix-en-provence